In The Eye of Jewelry

Eleonor_Picciotto_Ouverture-droit-en-GRAND

« Après avoir grandi à Paris dans un univers horloger, étudié le journalisme à Boston puis travaillé à New York chez Harry Winston, je retraverse l’Atlantique cette fois pour rejoindre l’équipe de Maximilian Busser afin de développer les RP et la communication du premier concept de la MB&F M.A.D. Gallery qui venait d’ouvrir en plein centre de Genève.

Pour le premier article de la série My Passion, nous avons choisi un de ces êtres possédant de nombreux talents et qui les expriment tant de naturel et d’excellence que l’on est quasi certain que de nombreuses fées se sont penchées sur son berceau. Eleonor Picciotto et sa passion pour la joaillerie fait partie de ce petit nombre, elle vient d’ailleurs d’ouvrir un Pop Up Store bijoutier unique au centre de Genève. Histoire… à la première personne !My Passion by Eleonor Picciotto

Soif d’aventures et de voyages, je quitte le berceau genevois début 2014 pour y revenir au bout de 7 mois mais seulement après un tour du Pacifique achevé par une réunion dans le désert du Nevada pour le festival du Burning Man. Alimentant régulièrement Nala S’en Va un blog de voyage rempli d’anecdotes et de rencontres, je ponctue mon voyage par la Polynésie où je découvre un puits de culture et de douceur bercé de perles noires et de noix de coco.

Ayant toujours été sensible à la joaillerie, la perle n’en faisait pas spécialement partie. Seulement … il était difficile ne pas en porter ni l’aimer entourée d’eaux turquoises et de vahinés qui ne vivent que de cela ! Je m’y suis donc intéressée… et de très près. Après moult visites de fermes perlières, découvertes d’archipels et rencontres fabuleuses, la perle nommée pinctada margarifitera pour les intimes … n’avait plus de secrets pour moi.

De retour sur la terre ferme, il fallait que je partage ce que j’avais découvert. A défaut de trouver un site spécialisé en joaillerie intéressé par ce contenu authentique j’ai décidé d’en créer le mien.

The Eye of Jewelry est né il y a un an sous la forme d’un site éditorial dédié à l’univers de la joaillerie. Suivant une ligne éditoriale de magazine, The Eye of Jewelry traite de l’actualité joaillière des grandes marques institutionnelles ainsi que des nouveaux designers ; présente les dernières collections horlo-joaillières ou simplement féminines ; livre interviews et reportages tout en couvrant les rendez-vous clés de l’industrie.

L’opportunité d’ouvrir de développer une vitrine physique à la vitrine digitale du site s’est présentée au premier anniversaire du site, je l’ai donc saisie. Sous la forme de pop-up rotatif dont les concepts changeront tous les trimestres, The Eye of Jewelry vient de voir le jour au bord du lac dans le Grand Hôtel Kempinski à Genève. Huit jeunes créateurs n’ayant ni visibilité commerciale ni visibilité éditoriale en Suisse et un positionnement plus qu’intéressant : CHF 300 à CHF 15’000. Si vous ne les connaissez pas, il est temps d’y remédier.

Aude Lechère se reconnaît par ses bijoux organiques sertis de pierres de couleur sur or jaune. Aaron Jah Stone, un amoureux des pierres porté par Lagerfeld en passant par Cara Delevingne ou Pharrell Williams. Yvonne Léon est la reine des dessous d’oreille. Farah Monfaradi en artiste reconnue développe une série de manchettes « jewelry art ». Sophie M. Paris a grandi dans la joaillerie et utilise son talent et savoir-faire pour mener à bien une collection éponyme. Rivka Nahmias transforme le youd, plus petite lettre de l’alphabet hébraïque en un talisman joaillier. Christina Debs maîtrise la pierre de couleur sur le bout des doigts. Little Ones lancé par Amélie Brunswick offre un petit garçon ou une petite fille en pendentif faits de diamants baguette ! On ne vous raconte pas d’histoires… juste une histoire de pierre !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*