D ! Club, Lausanne
One of the best night place in Europe

aDee_161001_201646_AAA_4248-3

« Je m’en souviens comme si c’était hier. Un début de weekend de plus en ville… la nuit, les lumières, les filles, les bars… sympa, mais.. soudain l’envie nous vint de tester ce nouvel endroit dont tous les acteurs des folies noctambules lausannoises parlaient ! Ce cinéma ABC que Stéphane Bezençon avait transformé partiellement en club… étrange!! C’était il y a vingt ans, un vendredi soir, j’ai franchi la porte de ce nouveau club nocturne lausannois: le D ! Club. Je ne le savais pas, mais Il allait devenir mon lieu de fête favori pour les vingt ans à venir… et cette histoire d’amour n’est de loin pas terminée !! ».

J’étais poussé par la curiosité, par l’attrait de la nouveauté. J’étais également fasciné de savoir comment quelqu’un pouvait diffuser des films l’après-midi et transformer ce lieu en espace clubbing la nuit venue. Dès la première visite, le coup de cœur était là. Car Stéphane Bezençon avait imaginé le D ! Club avec son cœur, avec ses tripes, avec son amour de la vie nocturne de sa ville de Lausanne. Cette cité, bien que relativement modeste en taille, ne manquait pas de gens pétris de créativité et d’envie de présenter de nouvelles énergies, une approche de la musique particulière et qualitative. Plutôt que de vouloir tout casser, le fondateur du club sut s’appuyer sur ce qui ressemblait beaucoup à un théâtre. Il saisit les opportunités de mise en scène que cet espace lui offrait, de manière parfois exceptionnelle, parfois presque fellinienne comme cette décoration d’un soir qui fut concoctée par le service des parcs et promenades lausannois et dont les éléments principaux étaient de véritables arbres suspendus à la structure du club. Inoubliable !! Bien sûr un endroit tel que celui-ci a plusieurs vies, il change de mains, mais, heureusement, son style bien qu’ayant évolué est resté le même … peut-être grâce à l’énergie primale qui porte ces lieux, qui fut un cinéma-théâtre dès 1911 sous le nom de Lumen. Un des moments importants du D ! Club est sa reprise par la famille Wegmüller, en 2003. Le club était dans une période délicate en termes d’esprit. Il aurait pu être transmis à un exploitant dénué de conscience et de vision artistiques. Mais heureusement ce sont Thierry, Jasmina et Gilles Wegmüller qui reprirent l’établissement. Ils forment un trio important dans la vie récréative de l’arc lémanique. Même si tout se passe en famille, Thierry Wegmüller est vraiment l’âme du D ! Club. Il a su au fil des années imposer son concept intelligent de lieu culturel et musical, bien loin de la vie et de l’esprit pur et dur d’un club dance basique. Il sait alterner des concerts, des soirées très pointues de musique électronique avec les meilleurs DJ du moment, des soirées plus dance. Le club propose également dans son espace ABC Bar-Club – qui a été installé dans ce qui était le balcon du cinéma-théâtre! – des soirées thématiques très riches. Ses deux adjoints occupent également une place prépondérante dans la réussite actuelle, ce sont Alex Rodriguez et Thierry Collado. Après plusieurs mois de travaux dont 5 semaines lors de la fermeture estivale, le D!Club a présenté pour ses 20 ans durant octobre, sa nouvelle configuration développée et réalisée par l’architecte Pierre Winthrop et son équipe du bureau SAS architecture. Il a notamment déjà conçu et réalisé le «bar-club abc» en 2012 et le bar-terrasse «les arches» en 2010. Les travaux réalisés en 2016 s’inscrivent dans la continuité de ce que l’architecte avait édifié dès 2009 : révéler les volumes proposés par la structure unique du bâtiment, moderniser en conservant l’âme du club. Les espaces ont été optimisés pour offrir une réelle dimension spatiale : mise à niveau totale du sol du club ; déplacement du bar central en tant que véritable coeur du club, dont la forme découle de la structure porteuse du bâtiment ; création d’une passerelle suspendue pour le public qui redéfinit judicieusement le grand vide magistral de l’ancien cinéma du Lumen ; création d’espaces de tables confinés sous la passerelle et en lien direct avec le dance floor ; la cabine DJ a été entièrement repensée permettant de mettre le DJ au coeur des clubbeurs tout en disparaissant pour retrouver une scène optimale pour les concerts. Au-delà de ce qui se voit, il y a ce qui se sent : le confort et la qualité acoustique ont été travaillés, la ventilation optimisée, l’agencement du bar central entièrement repensé, les circulations améliorées mettant l’accent sur la fluidité et la sécurité. En terme de capacité, le D!Club a fortement évolué passant de 330 personnes à 550, puis à 800 personnes en 2012. A la suite des travaux et selon le permis de construire déposé en 2015, le D!Club passera cette année à 950 personnes. On ose espérer que cette magnifique histoire se perpétuera durant de longues années et que le D ! Club fêtera un jour ses 40 ans !

More infos : www.dclub.ch

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*